Les vies antérieures

Pour commencer, avant notre naissance, donc avant de nous incarner, notre âme vient choisir ses futurs parents. Elle « évalue » le champ des possible que pourrait-être sa vie et, elle choisit de s’incarner dans une famille qui est en « phase » avec son chemin d’évolution.

« J’ouvris mon âme à cet être inconnu qui, quelque part, attendait d’être mon enfant. Et l’inconnu entendit mon appel… Je sens que seul son corps est « mon » enfant : il est un être indépendant.»

Initiation – Elisabeth Haich

Pourquoi cette famille et pas une autre? Et bien parce que dans cette famille précisément, mon âme a choisit d’évoluer, de cheminer, de réparer et d’intégrer ce qui ne l’a pas été dans la ou les vies précédentes.

Harmoniser mon âme avec l’Univers par le biais de ma mission de vie sur terre. Parce que ma famille, mes parents, mes soeurs/frères, mon environnement, etc. tous ces éléments sont la pour me mettre sur Ma voie…

Donc mon âme, mon « corps de lumière » va grandir dans un corps terrestre, mon « corps d’ombre ».

Le corps d’ombre est constitué de nos expériences terrestres depuis notre naissance jusqu’à la fin de notre vie sur terre. Mon corps d’ombre, je l’aime autant que celui de lumière car il me fait progresser lui aussi à sa manière. Il est aussi le miroir de mon corps de lumière, je dois en prendre grand soin.

C’est grâce à lui que je peux expérimenter la vie sur terre, et par conséquent réussir la mission de vie que je me suis fixé en tant qu’âme avant mon incarnation.

Le corps d’ombre c’est l’enfant intérieur, le petit « bout de chou » qui pleure et qui n’a pas été consolé, l’enfant manquant d’amour, … Ce sont toutes les blessures qui ont pu s’inscrire dans le « corps physique » depuis notre enfance.

Ces blessures de l’enfance sont comme des rappels « du passé » : l’univers les as mis sur notre route pour permettre à notre âme d’avancer, de comprendre, d’évoluer …

Elles « réveillent » les disharmonies du « corps de lumière ».

Le plus dur dans l’incarnation est de retrouver ce lien entre le corps de lumière et le corps d’ombre, afin de bénéficier pleinement des joies de la vie terrestre, de l’unicité.

Lorsque ce lien est présent, nous découvrons en chemin notre mission de vie et nous pouvons enfin nous sentir en accord avec nous-même et connectés à ce qui nous entoure.

Malheureusement notre société est basée sur la domination, la compétition, l’égo, etc. Tout ceci est en contradiction avec les valeurs de l’âme (amour inconditionnel, altruisme, compréhension, …).

La vie terrestre est alors pleine de tentations et de frustrations pour l’égo. Chaque jour est un apprentissage de la vie.

Nous devons apprendre à maîtriser, à équilibrer certaines paires de qualités comme se taire et parler (bon équilibre entre l’écoute et la parole), obéir et régner (ne pas tomber dans la servitude ni la dictature), la prudence et le courage (équilibre entre la fuite et l’entêtement),…

Nous devons trouver Notre Vérité. Notre chemin, notre voie

Dans notre vie, nous allons faire des rencontres : elles sont en fait des retrouvailles !

Vous pouvez retrouver des personnes connues dans d’autres vies dans cette vie présente, dites vous qu’il y a toujours une raison à tout !

Avez-vous des passions communes avec cette personne ou au contraire vous sentez vous opposé avec celle-ci?

Chaque rencontre que je fais m’aide à avancer, à grandir. Si cela est compliqué, je vais chercher en moi comment cela m’affecte et pourquoi, ainsi je pourrai comprendre et me transformer vers une meilleure version de « moi m’aime« .

« Ça t’énerve … regarde ce que cela touche au fond de toi et tu pourras accepter qu’en toi il y a aussi quelque chose que tu peux changer. »

Lorsque notre vie atteint la fin de son chemin, nous mourrons, enfin notre corps meurt. Notre âme, elle, continue sa route vers un nouveau stade de son évolution. Le cycle des incarnations varie d’âmes à âmes, certaines peuvent être ce que l’on appelle de « vieilles âmes ». Il s’agit de personnes qui sont, en quelque sorte, à la fin de leurs « objectifs karmiques », de leurs roue cosmique. Ils ont accompli beaucoup pour l’humanité ou pour la Terre-Mère, l’expérience leur à permis d’acquérir la Sagesse et la Compréhension de notre Univers.

Nous avons la possibilité de nous incarner dans un autre corps afin de reprendre à nouveau notre cycle de réincarnation. Nous pouvons aussi bien choisir de devenir le guide de quelqu’un, ou bien de laisser notre âme cheminer à « plus Grand que Soi », nous ne pouvons qu’évoluer ou stagner.

Chacun évolue à son propre rythme, certains peuvent mettre plus de temps que d’autres à se libérer des « schémas karmiques », des blessures émotionnelles du passé. La victime peut devenir bourreau en choisissant la voie de la colère. Le bourreau peut devenir victime pour comprendre son geste ainsi que ses conséquences.

Voilà pourquoi certains Pays nous bouleversent, nous transforment, ou certaines cultures nous font autant écho ! Peut-Être parce qu’à une autre époque notre âme y à vécu tout simplement.

Je laisse mon esprit me guider dans l’Ici et Maintenant et j’avance sereinement vers le chemin qui est le miens en agissant avec Sagesse et Bonté.

%d blogueurs aiment cette page :