Le « mal a dit » – La maladie

Notre corps est une machine extraordinaire ! Il est capable de s’auto-régénérer, c’est  ce que l’on appelle l’homéostasie. 

La maladie se manifeste lorsqu’il y a un déséquilibre dans notre vie, notre esprit, nos pensées, nos ressentis… 

Comparons notre cerveau à une machine… À force de « subir » certaines problématiques il va classer par catégories tout ce qui le dérange et le stocker dans son disque dur. Une section pour la tristesse, une section pour la joie, comme dans le film Vice & Versa ! Seulement, si le problème persiste certaines sections de stockage vont se retrouver surchargées alors que d’autres ne seront que de vieilles sections poussiéreuses qui ne dérangent personne. Mais voilà, que fait-on lorsque le disque dur est plein, lorsqu’il est saturé ? On trie nos vieux dossiers et on jette ce qui ne nous sert plus ou ce qui ne nous convient plus à la poubelle ! À l’avenir on évite de s’encombrer de l’inutile…  Ceci afin d’éviter d’avoir à tout recommencer plus tard… Et bien pour notre corps c’est pareil !

Il est donc primordial d’apprendre à bien comprendre notre corps et son langage.

Nous pouvons donc en conclure que la « Mal à dit » survient lorsqu’il y a un déséquilibre dans ma vie. Plus le déséquilibre est important et dure dans le temps plus la maladie va s’intensifier dans le corps.


Accomplir sa raison d’être

Je prends conscience que le fait de ne pas m’accomplir, de ne pas m’autoriser à être « moi m’aime » ou bien de ne pas me libérer de mes chaines va déclencher le processus de la maladie. 

La section de stockage se remplit… Se remplit… Lorsqu’elle est pleine la maladie fait son apparition. 

Je prends conscience que mon chemin (de vie) je l’ai « choisis » bien avant ma naissance comme outil pour m’accomplir personnellement, pour accepter, comprendre et réparer les blessures du passé. J’acceptes que tout ce qui m’arrives n’est que l’opportunité de pouvoir grandir, réussir, guérir… Mon âme, mon Esprit et mon corps. 


Avoir de bonnes relations avec « moi m’aime »

Le fait d’avoir de mauvaises relations avec moi-même, de par mon bavardage mental par exemple, le fait de ne pas m’écouter, de ne pas m’autoriser ce qui est bon pour moi… Toute cette « énergie » est néfaste pour mon esprit autant que pour mon corps. Ce qui nous affecte nous infecte. J’apprends à entretenir de bonnes relations avec « moi m’aime », j’ai le droit au bonheur.

Photo de Savanna Goldring sur Pexels.com

Être en harmonie avec ce qui m’entoure

Si j’ai de mauvaises relations avec ce qui m’entoure cela va aussi perturber mon organisme. En effet, si je me retrouve face à des schémas toxiques ou bien des mécanismes de défense (victime, persécuteur, indifférent, sauveur) cela va me pousser à m’affirmer, à rayonner, à guérir mes blessures avec l’autre grâce à ce reflet que je perçois en le regardant.


Prendre mes responsabilités

Lorsque je n’accomplis pas mes devoirs et responsabilités, je créé un lien de cause à effet néfaste pour moi. D’une certaine manière je prends la fuite. Je peux me sentir coupable ou bien créer des pensées négatives et quelqu’un d’autre devra assumer mes responsabilités, réparer ce que j’aurai causé… Ou bien il y aura comme un vide, un trou noir, le début d’un engrenage parfois. Je prends conscience que ce que je fuis me poursuit et que ce à quoi je fais face… S’efface… Je récolte ce que je « s’aime ».

Respecter les lieux sacrés

Si je ne respecte pas un lieu qui est Sacré pour certains (désacraliser), ou si je cause du tord aux Esprits de la nature, mon corps peut s’en retrouver affecté. Il me faudra alors comprendre les liens de cause à effet que j’ai pu créer afin de « réparer » mon erreur ainsi que mon corps du mieux que je le pourrai. Un travail sur le  pardon et la responsabilisation sera nécessaire. 


Pour terminer, je dois prendre conscience que mon cerveau ne cherche qu’à m’alerter. Tout ce qu’il souhaite c’est ma protection, il n’appartient qu’à moi de le respecter et lui faire honneur en me laissant guider vers ce qui est bon pour moi.

Publié par L'écho de ton âme

Depuis l’adolescence je suis guidée par l’ésotérisme et les mystères de l’Univers. La médecine des animaux, des végétaux et des pierres me passionnent. Ces approches trouvent leur sens dans mon intégration au Grand Tout : ce qui m’entoure me conte toujours quelque chose et me relie à l’Ici et Maintenant…

%d blogueurs aiment cette page :